Glossaire
17112
page-template-default,page,page-id-17112,bridge-core-2.7.0,qode-social-login-2.0.1,qode-page-transition-enabled,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-25.5,qode-theme-bridge,disabled_footer_top,disabled_footer_bottom,wpb-js-composer js-comp-ver-6.6.0,vc_responsive
 

Glossaire

Approche par compétences

Modèle d’organisation des enseignements et des apprentissages centré sur l’apprenant, son parcours d’apprentissages (apprentissages critiques) et sur l’identification et le développement des compétences scientifiques, professionnelles et citoyennes (projet de formation). L’approche par compétences n’oppose pas les apprentissages académiques et disciplinaires aux compétences scientifique, professionnelles et citoyennes mais favorise la mobilisation des apprentissages critiques au services du développement de savoirs-agir complexes (compétences).

Six principes guident le déploiement de l’approche par compétences :

1. Utiliser des situations authentiques et rendre l’étudiant actif.
2. Flexibiliser la formation et individualiser les parcours d’apprentissage.
3. Choisir des ressources utiles au développement des compétences et favoriser un apprentissage en profondeur.
4. Encourager les collaborations.
5. Donner du feedback régulier pour permettre l’autoévaluation et l’évaluation formative.
6. Évaluer les acquis d’apprentissage et les traces de développement de compétences à travers des critères communiqués aux étudiants (à l’issue d’une étape de formation, baliser les étapes des formation et niveaux de développement).

Source : Marianne Poumay et al. (2017)

Bloc d'apprentissage

Un bloc d’apprentissage constitue un ensemble cohérent de ressources et d’activités d’apprentissage centrées sur l’apprenant. Il compte 3 ou 4 ECTS (1 ECTS correspond à 25-30h d’apprentissage : travail personnel, présentiel, projet…). On distingue 2 niveaux de blocs d’apprentissage. Le niveau 1 étoile répond aux critères pédagogiques suivants :

Le bloc existe dans l’offre de formation (présence dans au moins un parcours de formation).
Un syllabus/programme décrit les modalités pédagogiques mises en œuvre (les méthodes pédagogiques, les activités d’apprentissage, les évaluations sont décrites).
Les activités pédagogiques sont variées et favorisent l’engagement actif des étudiants (interactivité, travaux de groupe…).
Les modalités d’évaluation des apprentissages et les critères sont explicités et cohérents avec les apprentissages visés.
Des ressources additionnelles sont proposées.

Le niveau 2 étoiles sera plus exigeant en termes d’activités d’apprentissage, d’évaluation, de flexibilisation et d’individualisation.

Un bloc d’apprentissage vise à construire ou consolider des connaissances théoriques, techniques, méthodologiques ou des softskills, sans nécessité de mise en situation authentique comme l’exigent les blocs de compétences.

Le bloc d’apprentissage va permettre de passer progressivement d’une organisation de la formation composée d’UE vers une organisation structurée en blocs de compétence.

Bloc de compétences

Un bloc de compétences est un ensemble homogène et cohérent de ressources, d’activités d’apprentissage et de mises en situation visant le développement de compétences contribuant à l’exercice autonome d’une activité professionnelle pouvant être évaluées et validées.

Chaque bloc est certifié, il donne lieu à une évaluation et une validation.

D’un point de vue pédagogique le bloc de compétences comprend a minima :

La formalisation et la description de la compétence visée, de ses composantes de mise en œuvre (types et modes d’action) et des caractéristiques des situations dans lesquelles elle se déploie.
Différentes formes de mises en situation et d’activités d’apprentissage « par le faire » (exemples : études de cas, simulation, résolution de problème, stage, travail collaboratif).
Un syllabus décrivant les modalités pédagogiques et les situations d’apprentissage proposées (les méthodes pédagogiques, les activités d’apprentissage, les évaluations sont décrites).
L’intégration d’un haut degré de flexibilité des modalités d’apprentissage (choix du rythme, des cours, des méthodes de travail…).
L’identification des niveaux de développement attendus et la description d’évaluations permettant d’évaluer le développement progressif de la compétence (autoévaluation en cours et après les apprentissages, grille de progression, portfolio, critères d’évaluation…).

À noter : un bloc de compétences peut exister en tant qu’unité autonome ou faire appel à la mobilisation de plusieurs blocs d’apprentissage.

Compétence

Savoir-agir complexe reposant sur la mobilisation et la combinaison efficace d’une variété de ressources internes (connaissances, habiletés et aptitudes scientifiques, méthodologiques, techniques, humaines…) et externes (matérielles, documentaires…) permettant, face à une famille de situations, de s’adapter, de résoudre des problèmes et de réaliser des projets. Le résultat de sa mise en œuvre est évaluable dans un contexte donné.

ECTS

European credits transfer system (système européen de transfert et d’accumulation de crédits)

Le Système européen de transfert et d’accumulation de crédits est un système de points développé par l’Union européenne dans le cadre du processus de Bologne. Il a pour objectif de faciliter la lecture et la comparaison des programmes d’études au sein d’un pays et dans les différents pays européens. Ce système s’applique principalement à la formation universitaire.

Flexibilisation

Processus par lequel l’apprenant peut explicitement opérer des choix sur certains éléments de son parcours de formation.

La flexibilisation peut prendre différentes formes :

Bi-modalité :  offre le choix à l’apprenant de suivre un ou plusieurs blocs d’apprentissage et/ou de compétences en présence sur le campus ou à distance.

Hybridation des activités d’enseignements/apprentissage : l’articulation entre des temps en présence et d’autres à distance au sein d’un bloc.

Co-modalité : possibilité de suivre un bloc alternativement en présence et à distance, en mode synchrone ou asynchrone selon sa disponibilité.

Variation du rythme et de la durée des parcours de formation : reconnaissance des acquis antérieurs et demandes de validation anticipée (dès le bac-3), accélérée ou étendue des blocs d’apprentissage.

Individualisation

L’individualisation est un mode d’organisation permettant à l’apprenant (élève, étudiant, stagiaire, apprenti…) de choisir un parcours d’apprentissage adapté à ses besoins personnels et professionnels. Elle prend en compte le parcours antérieur de l’apprenant, son expérience professionnelle et les acquis qu’il a développés tout au long de sa vie. L’individualisation permet de répondre aux contraintes personnelles et professionnelles d’un apprenant en proposant différentes modalités d’études (calendrier, lieux, formes…) et en mettant à sa disposition des ressources et moyens pédagogiques adaptés.

Hybridation

L’hybridation est le mélange de différentes modalités de formation visant à créer un environnement qui proposera aux apprenants des ressources à utiliser et des activités à réaliser en présentiel et à distance et qui nécessitera de la part de l’enseignant des postures d’enseignement et d’accompagnement de l’apprentissage.

Majeure / Mineure

Une formation transformée en Cursus IDE@L et totalement aboutie est composée d’une majeure et d’une mineure. La mineure est le support de la personnalisation du Cursus, par le choix des blocs qui la constituent. La mineure est un complément, un approfondissement de la majeure ou une ouverture. Elle est composée a minima de blocs d’apprentissage.

Niveau de compétences (débutant, confirmé, expert)

Le niveau de compétences est à relier au référentiel de certification (document qui décrit précisément les capacités, compétences et savoirs exigés pour l’obtention de la certification visée). Il indique les situations dans lesquelles celles-ci peuvent être appréciées, les niveaux à atteindre, les critères de réussite, qui permettent de situer la performance de l’apprenant. Il indique ce qu’il faut évaluer, les modalités de l’évaluation ainsi que les évaluateurs ou jurys qui seront impliqués).

Débutant : connaissances générales, capacité à traiter de façon autonome les situations courantes ou connaissances élémentaires, notions et capacité à faire mais en étant tutoré.

Confirmé : connaissances approfondies, capacité à traiter de façon autonome les situations complexes ou inhabituelles.

Expert : domine le sujet, voire est capable de le faire évoluer, capacité à former et/ou à être tuteur. La notion d’expert est ici distincte des certifications ou agréments attribués dans l’exercice de certaines fonctions spécifiques.

Objectif d'apprentissage

L’objectif d’apprentissage est un “énoncé décrivant ce qu’un apprenant devrait être en mesure de faire suite à sa participation à une situation d’enseignement et d’apprentissage ; s’apparente à la compétence développée lors d’une activité de formation ; facilite l’établissement d’un lien cohérent entre les contenus, les apprentissages, les méthodes d’enseignement et les méthodes d’évaluation des apprentissages (alignement constructif)”.

Source : Berthiaume D. & Rege Colet N. (2013). La pédagogie de l’enseignement supérieur : repères théoriques et applications pratiques. Tome 1 : Enseigner au supérieur (p. 329).

Parcours

Selon l’AFNOR, le parcours de formation est un itinéraire d’apprentissage qui est organisé avec un niveau de difficulté graduel permettant de développer les compétences de l’apprenant. Le parcours Cursus IDE@L est également flexible et permet à l’apprenant d’individualiser son cursus par le choix de blocs d’apprentissage et/ou de blocs de compétences.

Pédagogie active

Un ensemble dynamique de pratiques pédagogiques centrées sur l’apprenant, lui permettant de faire évoluer ses connaissances et ses compétences existantes en interagissant (avec l’enseignant·e et ses pairs) sur une matière contextualisée, tout en posant un regard analytique, réflexif et critique.

Source : De Clercq M., Wouters P., Frenay M., Raucent B., (2020). Les cahiers du LLL – N°13 : Oser la pédagogie active, Presses universitaires de Louvain. En ligne sur : https://oer.uclouvain.be//jspui/handle/20.500.12279/791 (consulté le 05/05/21).

Pédagogie différenciée

La pédagogie différenciée est une « approche de l’enseignement qui tient compte des connaissances, aptitudes et compétences de de chaque apprenant en vue d’adapter la formation à ses besoins ».

Source : Berthiaume D. & Rege Colet N. (2013). La pédagogie de l’enseignement supérieur : repères théoriques et applications pratiques. Tome 1 : Enseigner au supérieur (p. 331).

Portfolio

Le portfolio peut se définir selon Jacques Tardif comme « un échantillon de preuves sélectionnées par l’élève ou l’étudiant dans l’intention de rendre compte fidèlement des apprentissages réalisés ».

Le portfolio peut avoir 4 fonctions distinctes ou combinées :
Apprentissage : mettre en évidence les processus d’apprentissage à travers un choix de productions illustrant l’atteinte des objectifs dans une démarche réflexive.
Évaluation : constitution d’un répertoire de travaux commentés par l’étudiant qui permet à l’enseignant d’évaluer l’atteinte des objectifs pédagogiques et le développement des compétences.
Certification : validation des compétences et des apprentissages pour obtenir une certification attestant des compétences acquises (certification PIX par exemple).
Présentation et employabilité : sélection et organisation d’un ensemble de ressources destinées à être présentées lors d’une recherche de stage ou d’un emploi.

Positionnement

Le test de positionnement permet d’évaluer le niveau de l’apprenant par rapport à des prérequis afin de lui proposer un parcours adapté. Il ne s’agit pas d’un test de sélection.

RNCP

Répertoire national des certifications professionnelles

Ce registre répertorie tous les diplômes et titres français à finalité professionnelle ainsi que les certificats de qualification. Chaque fiche du RNCP comporte les éléments suivants :

modalités d’accès à la formation
éléments de compétences acquis
niveau d’étude correspondant au titre
secteur d’activité et emploi accessibles après la formation

L’inscription d’un diplôme, titre ou certification au RNCP permet de garantir un niveau de qualification reconnu par l’État et faisant donc droit dans le domaine de la formation et de l’insertion professionnelle. Cette inscription s’avère indispensable pour les diplômes souhaitant s’ouvrir à un public de formation continue puisque seuls les titres inscrits au RNCP sont généralement finançables par le Compte Personnel de Formation (CPF). L’ensemble des fiches du RNCP sont consultables sur le site de France Compétences.

Syllabus

Le syllabus (ou plan de cours) est un document décrivant le mode d’emploi d’une situation d’enseignement et d’apprentissage ; il comprend généralement des renseignements tels que les contenus couverts, les objectifs d’apprentissage, les méthodes d’enseignement et les méthodes d’évaluation des apprentissages.

Source : Berthiaume D. & Rege Colet N. (2013). La pédagogie de l’enseignement supérieur : repères théoriques et applications pratiques. Tome 1 : Enseigner au supérieur (p.331).

Transformation pédagogique

Il s’agit d’un processus de transformation continu (non restreint au numérique), s’inscrivant dans la durée, qui vise à faire évoluer les pratiques d’enseignement et d’apprentissage pour répondre aux missions de l’enseignement supérieur et les mettre en adéquation avec les différents publics et les nouveaux besoins. Elle nécessite un changement de posture à la fois de l’enseignant et de l’apprenant.

Vous n'êtes pas autorisé à vous inscrire